9 choses à considérer avant de former un partenariat commercial

Entrer dans un partenariat commercial a ses avantages. Il permet à tous les contributeurs de partager les enjeux de l’entreprise. En fonction de l’appétit pour le risque des partenaires, une entreprise peut avoir une société de personnes à responsabilité générale ou limitée. Les commanditaires ne sont là que pour financer l’entreprise. Ils n’ont pas leur mot à dire dans les opérations commerciales, et ils ne partagent pas non plus la responsabilité de toute dette ou d’autres obligations commerciales. Les commandités exploitent l’entreprise et partagent également ses responsabilités. Étant donné que les sociétés à responsabilité limitée nécessitent beaucoup de paperasse, les gens ont généralement tendance à former des sociétés en nom collectif dans les entreprises.

Éléments à prendre en compte avant de mettre en place un partenariat commercial

Les partenariats commerciaux sont un excellent moyen de partager vos profits et vos pertes avec une personne de confiance. Cependant, un partenariat mal exécuté peut s’avérer un désastre pour l’entreprise. Voici quelques moyens utiles de protéger vos intérêts tout en formant un nouveau partenariat commercial:

1. Être sûr de la raison pour laquelle vous avez besoin d’un partenaire

Avant de conclure un partenariat commercial avec quelqu’un, vous devez vous demander pourquoi vous avez besoin d’un partenaire. Si vous recherchez uniquement un investisseur, une société à responsabilité limitée devrait suffire. Cependant, si vous essayez de créer un bouclier fiscal pour votre entreprise, la société en nom collectif serait un meilleur choix.

Les partenaires commerciaux doivent se compléter en termes d’expérience et de compétences. Si vous êtes un passionné de technologie, faire équipe avec un professionnel possédant une vaste expérience en marketing peut être très bénéfique.

2. Comprendre la situation financière actuelle de votre partenaire

Avant de demander à quelqu’un de s’engager dans votre entreprise, vous devez comprendre sa situation financière. Lors du démarrage d’une entreprise, un certain montant de capital initial peut être requis. Si les partenaires commerciaux disposent de suffisamment de ressources financières, ils n’auront pas besoin de financement provenant d’autres ressources. Cela réduira la dette d’une entreprise et augmentera les capitaux propres du propriétaire.

3. Vérification des antécédents

Même si vous faites confiance à quelqu’un pour être votre partenaire commercial, il n’y a aucun mal à effectuer une vérification des antécédents. Appeler quelques références professionnelles et personnelles peut vous donner une idée juste de leur éthique de travail. Les vérifications des antécédents vous aident à éviter toute surprise future lorsque vous commencez à travailler avec votre partenaire commercial. Si votre partenaire commercial a l’habitude de s’asseoir tard et que vous ne l’êtes pas, vous pouvez répartir les responsabilités en conséquence.

C’est une bonne idée de vérifier si votre partenaire a une expérience préalable dans la gestion d’une nouvelle entreprise. Cela vous dira comment ils se sont comportés dans leurs efforts précédents.

4. Demandez à un avocat de vérifier les documents de partenariat

Assurez-vous de prendre un avis juridique avant de signer tout accord de partenariat. C’est l’un des moyens les plus utiles de protéger vos droits et intérêts dans un partenariat commercial. Il est important de bien comprendre chaque clause, car un accord mal rédigé peut entraîner des problèmes de responsabilité.

Vous devez vous assurer d’ajouter ou de supprimer toute clause pertinente avant de conclure un partenariat. En effet, il est difficile d’apporter des modifications une fois l’accord signé.

5. Le partenariat doit être uniquement basé sur des conditions commerciales

Les partenariats commerciaux ne doivent pas être basés sur des relations ou des préférences personnelles. Des mesures de responsabilisation solides devraient être mises en place dès le premier jour pour suivre le rendement. Les responsabilités doivent être clairement définies et les mesures de performance doivent indiquer la contribution de chaque individu à l’entreprise.

La faiblesse du système de responsabilisation et de mesure du rendement est l’une des raisons pour lesquelles de nombreux partenariats échouent. Plutôt que de déployer leurs efforts, les propriétaires commencent à se blâmer les uns les autres pour les mauvaises décisions et entraînent des pertes pour l’entreprise.

6. Le niveau d’engagement de votre partenaire commercial

Tous les partenariats démarrent dans des conditions amicales et avec un grand enthousiasme. Cependant, certaines personnes perdent leur enthousiasme en cours de route en raison du travail quotidien. Par conséquent, vous devez comprendre le niveau d’engagement de votre partenaire avant de conclure un partenariat commercial avec lui.

Vos partenaires commerciaux doivent être en mesure de montrer le même niveau d’engagement à chaque étape de l’entreprise. S’ils ne restent pas engagés dans l’entreprise, cela se reflétera dans leur travail et peut également être préjudiciable à l’entreprise. La meilleure façon de maintenir le niveau d’engagement de chaque partenaire commercial est de définir les attentes souhaitées de chaque personne dès le premier jour.

Lors de la conclusion d’un accord de partenariat, vous devez avoir une idée des responsabilités supplémentaires de votre partenaire. Les responsabilités telles que la prise en charge d’un parent âgé doivent être dûment prises en compte afin de définir des attentes réalistes. Cela laisse place à la compassion et à la flexibilité dans votre éthique de travail.

7. Que se passera-t-il si un partenaire quitte l’entreprise

Tout comme tout autre contrat, une entreprise commerciale nécessite un prenup. Cela décrirait ce qui se passe au cas où un partenaire souhaite quitter l’entreprise. Certaines des questions auxquelles répondre dans un tel scénario inclure:

Comment la partie sortante recevra-t-elle une compensation?
Comment la répartition des ressources se fera-t-elle entre les partenaires commerciaux restants?
De plus, comment allez-vous répartir les responsabilités?
8. Qui sera responsable des opérations quotidiennes
Même lorsqu’il y a un partenariat 50-50, quelqu’un doit être en charge des opérations quotidiennes. Les postes, y compris le PDG et le directeur, doivent être attribués aux personnes appropriées, y compris les partenaires commerciaux dès le début.

Cela aide à créer une structure organisationnelle et à définir davantage les rôles et les responsabilités de chaque partie prenante. Lorsque chaque individu sait ce que l’on attend de lui ou d’elle, il est plus susceptible de mieux jouer son rôle.

9. Vous partagez les mêmes valeurs et la même vision

Entrer dans un partenariat commercial avec quelqu’un qui partage les mêmes valeurs et la même vision facilite considérablement la gestion des opérations quotidiennes. Vous pouvez prendre rapidement des décisions commerciales importantes et définir des stratégies à long terme. Cependant, parfois, même les individus les plus partagés peuvent être en désaccord sur des décisions importantes. Dans de tels cas, il est essentiel de garder à l’esprit les objectifs à long terme de l’entreprise.

Leave a Reply